Exigeons une couverture de santé pour toutes et pour tous !

Demandons au gouvernement du Québec de garantir l’accès à une couverture de santé pour toutes les personnes vivant au Québec, quel que soit leur statut migratoire.

2492
/10000 signatures

partager

Derniers signataires : Jean-Francois - Sophie - Alice

Alors que nous travaillons toutes et tous très fort pour surmonter cette deuxième vague de COVID-19, le gouvernement du Québec ne peut se permettre de priver des dizaines de milliers de personnes d’un accès aux soins. Si la santé publique est bien une préoccupation de premier plan, les soins de santé devraient être accessibles à tout le monde, sans exclusion : c’est un droit fondamental.

La pandémie de COVID-19 affecte et bouleverse de nombreux aspects de notre vie. Cependant, il est démontré que ses répercussions sont encore plus importantes pour les personnes en situation de vulnérabilité et de marginalité, notamment pour les personnes qui, en raison de leur statut d’immigration précaire, ne peuvent avoir accès à l’assurance maladie du Québec.

Un accès aux soins en Ontario, mais pas au Québec

En ce moment, au Québec (et contrairement à ce qui prévaut en Ontario), les personnes en attente de leur résidence permanente ou de la régularisation de leur statut, certains travailleurs temporaires ainsi que des étudiants internationaux sont encore exclus de l’assurance maladie provinciale.

Si, depuis le 31 mars 2020, ces personnes ont bien accès à la couverture de la RAMQ pour le dépistage et le traitement de la COVID-19, c’est loin d’être suffisant.

L’identification de cas de COVID-19 et la prise en charge de cette maladie sont déjà complexes. L’indécision quant à la possibilité de soigner toute personne au statut migratoire précaire et la lourdeur bureaucratique qui en découle ajoutent au risque d’erreurs cliniques ce qui, en plus d’entrainer des iniquités importantes, n’est pas sans incidence sur la santé publique.

La couverture de santé universelle est un modèle répandu dans de nombreux pays. En plus de son impact positif sur la santé publique, il est aussi démontré que l’instauration d’une couverture de santé permet de réduire le recours aux services d’urgence et de médecine spécialisée, entraînant des économies à long terme pour les services de santé.

C’est d’ailleurs pour cela que, dès le 23 mars 2020, l’Ontario a ouvert sa couverture d’assurance maladie provinciale à toutes les personnes vivant sur son territoire, et ce, quel que soit leur statut migratoire. Cette décision a permis d’augmenter l’efficacité des mesures de prévention et de lutte contre la COVID-19 pour toute sa population, sans exception.


Précariser des familles déjà vulnérables

Tous les jours, le personnel soignant de la Clinique médicale de Médecins du Monde dédiée aux personnes ayant un statut d’immigration précaire est témoin des conséquences néfastes de l’exclusion de la couverture de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour la santé et pour la vie de ces personnes et pour le développement de leurs enfants.

Parmi nos patients, nous comptons des femmes enceintes, des enfants et des personnes atteintes de maladies chroniques, qui sont privés de soins essentiels. Avant la pandémie de COVID-19, près de 80 % de nos patients vivaient déjà sous le seuil de pauvreté. Alors que ces familles, qui peinent déjà à se loger et à se nourrir décemment, voient leur situation se précariser davantage dans ce contexte de pandémie, elles devront faire face à des dettes qu’elles seront incapables de rembourser, si elles doivent avoir recours au système de santé. Les exclure de notre assurance maladie provinciale est tout simplement inacceptable.

Nous en sommes témoins depuis des mois : la propagation de la COVID-19 a montré que notre santé dépend de celle de notre communauté tout entière. Nous devons donc impérativement nous assurer que personne ne passe entre les mailles du filet, particulièrement les plus vulnérables d'entre nous.

C’est pourquoi nous demandons au gouvernement du Québec de garantir, sans plus tarder, l’accès à une couverture de santé pour toutes les personnes vivant au Québec, quel que soit leur statut migratoire.